O

Une lecture performative inspirée de l’ouvrage Les Guerrilleres de Monique Wittig, où les mots, les odeurs, les saveurs, les visions se mélangent pour créer un paysage d'émotions qui passent de et à travers les corps des personnes participantes.
Le thème de la violence du système hétéropatriarcal est réinterprété à la lumière de l'approche intersectionnelle et de la pensée décoloniale, montrant comment il est possible d'explorer collectivement la violence en tant que pratique d'autodéfense nécessaire à la création de nouveaux mondes.
Si Guerrière on naît ou on devient, la performance veut mettre au premier plan la construction d'un corps collectif à travers l’éthique du care, les relations, la circulation de l'affection et l'euphorie comme réponses à la violence des discours et des normes dominantes.


Lesbiches, Turin, Italie, 6-8 décembre 2019.
Modèle vivant.e, Paris, France, 7 novembre 2020.